Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 20:14

Binbougami ga!
http://img546.imageshack.us/img546/3083/lwn7.jpg

Auteur : Yoshiaki Sukeno(Umishô)

Type : Shonen

Genre : Action, Comédie, Fantastique

Édition : 112 Shueisha / 77 Pika Édition

Date de parution : Juin 2008 - en cours 

Volumes  : 112 15 /  77 2

http://img836.imageshack.us/img836/1686/v2e.png

Synopsis :
Depuis sa naissance, Ichiko Sakura mène une vie facile. Elle est très riche, belle, hyper intelligente, douée dans toutes les disciplines, bref Ichiko à une vie de rêve. Non seulement elle a une chance extraordinaire, mais elle est également capable d’absorber celle des autres... Fait qui a tendance à dérégler considérablement l’équilibre de la chance à l’échelle mondiale.
Momiji, déesse de la poisse, s’est donc rendue sur terre pour rétablir l’équilibre !
Quand Ichiko apprend qu’elle deviendra SDF et mère de cinq enfants d’un père Otaku, elle décide de se battre pour conserver sa chance. Une confrontation sans fin, où tous les coups sont permis, va alors commencer entre les deux femmes.

Personnages :

http://img20.imageshack.us/img20/6162/pk46.jpg Ichiko Sakura

Ichiko Sakura est élève en seconde A. Elle est belle, à une grosse poitrine, de belles jambes, une réputation qui n'est plus à faire, un majordome personnel, une limousine, les garçons à ses pieds, etc.. Bref, elle est parfaite. Le seul problème, c'est qu'elle est narcissique et égoïste. Si elle est tellement parfaite, c'est grâce à ce don d'attirer la chance qu'elle possède depuis son plus jeune âge. Mais elle peut aussi la prendre aux autres ! Cependant, ce don lui apportera quelques ennuis : elle devra constamment échapper à la Déesse de la Poisse, Momiji, pour ne pas qu'elle lui retire sa chance.

http://img802.imageshack.us/img802/9346/or1l.jpgBinboda Momiji
Momiji est la Déesse de la Poisse. Elle est chargée de retirer la chance de Sakura car cette dernière est en surplus ! Elle est très complexée par sa petite poitrine et déteste Sakura pour la simple raison qu'elle a de gros seins. Malheureusement pour elle, Sakura ne se laisse jamais faire, et les occasions de prendre sa chance lui passe à chaque fois sous le nez. Momiji est contrainte par ses supérieurs de rejoindre la classe de la jeune chanceuse et continue à lui mener la vie dure en dehors et pendant les cours.

http://img19.imageshack.us/img19/1175/5lh6.pngKumagai
Fidèle acolyte de Momiji. C'est une sorte de peluche avec une tête bizarre. Il ne parle pas, alors il écrit sur un cahier pour s'exprimer. 

http://img191.imageshack.us/img191/5158/gww.pngBobby
C'est un moine qui parcours le monde pour éliminer les mauvais esprits ou les dieux maléfiques. C'est lui qui offrira le Somin Shouraï à Ichiko. Cependant c'est un gros pervers qui pourchasse les femmes ayant une grosse poitrine, comme Ichiko.

http://img585.imageshack.us/img585/2598/ei9u.jpgKeita Tsuwabuki
Il est dans la même classe qu'Ichiko, d'ailleurs il est assis à sa droite en classe. On le voit beaucoup en train de dormir en cours, car il cumule de nombreux petits boulots jusqu'à tard le soir pour subvenir aux besoins de ses jeunes frères et soeurs (Rika, Ryuta, Mika et Sorata).

http://img526.imageshack.us/img526/3012/pn.pngMomou Inugami
C'est un dieu chien au service de Momiji. Il peut se transformer en humain mais sa vraie forme est celle d'un chihuahua. Il a un odorat très développé. Cependant c'est un masochiste

http://img12.imageshack.us/img12/3375/vnf.pngRanmaru Rindou
Elle sera transférer dans la classe d'Ichiko. Elle s'habille de façon masculine et un look de délinquant. Elle est très "masculine" car elle a été élevé par son père pour qu'elle lui succède à la tête du dojo. Cependant elle aspire à être une vraie jeune fille.

http://img835.imageshack.us/img835/7832/lq3z.jpgKikunoshin Suwano
Majordome et tuteur d'Ichiko. C'est une des rares personnes dont se soucie Ichiko. Suite à son hospitalisation où il frola la mort, Ichiko le renvoya  pour qu'il aille mieux car inconsciemment elle lui prenait sa chance. Depuis son renvoi il parcourt le monde avec sa nouvelle épouse qu'il rencontra peu de temps après son départ.

http://img834.imageshack.us/img834/7449/qoi.png

Ce manga de Yoshiaki Sukeno est publié dans le Jump Square de l'éditeur Shueisha. Une adaptation animée a été faite durant l'éré 2012, celle-ci compte 13 épisodes. L'animé est assez fidèle au manga.

L'histoire est assez simple, Ichiko Sakura fait partie des personnes ayant une grosse quantité de chance, de plus les gens à son contact régulier perdent leur chance, comme ce fût le cas avec son majordome Suwano. Pour remédier à ce trop plein de chance nous avons Momiji, une déesse de la malchance qui débarque sur Terre. L'arrivée de cette dernière nous amenera à rencontrer d'autres divinités plus farfelues les unes que les autres.
Dès le début on voit l'opposition entre Ichiko et Momiji. La première a tout pour elle alors que la seconde non. Ichiko a une grosse poitrine, alors que Momiji est plate, c'est d'ailleurs ce qui l'énerve dès qu'elle la voit en photo au tout début du manga. Ichiko a un caractère bien trempé et compte bien profiter de sa chance encore longtemps, alors que Momiji est complètement loufoque avec un look vestimentaire pas très ordinaire. Ichiko semble aux premiers abords insupportable mais elle ne l'est pas vraiment, elle a des aspects détestables mais elle sait faire preuve de gentillesse et de tendresse à certains moments. Momiji est le personnage cool du manga, elle a toujours des idées farfelues, avec elle on a du comique de situation. Malgré son excentricité, elle reste sérieuse lorsqu'il le faut, surtout dans les moments graves. En plus elle est accompagnée par une peluche peu ordinaire qui malgré son absence de parole est drole dans son genre.
L'alchimie prend bien entre Ichiko et Momiji, c'est ce qui fait vivre le manga.
Le début du manga est une suite de courtes histoires avec comme fait récurrent : Momiji secondé par Kumagai qui essaye de prendre la chance d'Ichiko. Bien entendu Ichiko ne se laisse par faire, en même temps vu la taille de la seringue pour extraire la chance on se sauverait aussi xD
Ces petites histoires qui s'enchaînent bien permettent d'introduire l'un après l'autre les personnages principaux du manga.
Ensuite l'histoire se situe dans un cadre classique des shonen, le milieu scolaire. De ce fait on retrouve le cliché de la belle fille du lycée adulée par tous les garçons (ou presque), bien évidemment cette fille c'est Ichiko. Cette situation entraîne forcémment de la jalousie de la part des autres filles du lycée qui n'apprécient pas vraiment notre héroine.

Concernant les personnages, on en a pour tous les goût, entre le moine pervers, le dieu chien masochiste, le grand frère qui travaille tard le soir pour aider ses jeunes frères et soeurs, la fille garçon manqué, etc.

http://img13.imageshack.us/img13/9784/ej3o.png

En ce qui concerne les dessins, ils ne sont ni bons, ni mauvais. Ils restent très corrects. C'est surtout au niveau des visages qui peuvent plaire ou pas. J'ai commencé le manga après avoir regardé l'animé. Du coup j'avais le character design de l'animé en tête et au début j'ai été un peu deçu en voyant les visages de certains personnages dans le manga (en particulier Ichiko). Mais on s'y fait vite et on en fait abstraction. Les expressions sont bien retranscrites, on ressent la tristesse d'ichiko à certains moments, tout comme sa colère.
Par ailleurs l'auteur place de nombreuses références à d'autres manga, comme Dragon Ball avec le "skaouta" (servant à connaître la puissance des guerriers). Ici il sert à mesurer les énergies (chance et malchance entre autre). Ces clins d'oeil sont beaucoup plus visibles dans l'animé que je vous conseille de voir.

En conclusion, Binbougami ga! est un bon manga comique avec des personnages attachants et amusants. On a de courtes histoires à l'intérieur de la trame principale, et ces histoires présentent pour la pluaprt de nombreux gags assez drôles. L'auteur évite d'être trop répétitif et arrive à innover pour que le plaisir de lecture soit permanent au fil des tomes.
Pour l'instant, seul les deux premiers tomes sont parus en France, le troisième sortira fin août 2013. Alors pour ceux qui sont attirés par cette histoire fantastico-comique je vous invite à jeter un oeil à l'animé.

http://img844.imageshack.us/img844/2074/cg7.png

Sources images : mangareader.net
Sources informations : manga-sanctuary.com

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 13:59

Sankarea - Adorable Zombie

http://img23.imageshack.us/img23/3447/sankarea.jpg

Auteur : Mitsuru Hattori (Umishô)

Type : Shonen

Genre : Fantastique, Action, Aventure, Comédie, Romance

Édition : 112 Kodansha / 77 Pika Édition

Date de parution : Décembre 2009 - en cours

Volumes  : 112 7 /  77 2

http://img267.imageshack.us/img267/5481/sankareacover.png 

Synopsis :
Chihiro Furuya est un garçon passionné par les zombies au point de les préférer aux filles en chair et en os. Un jour, il fait la connaissance de Sanka Rea, jeune fille de bonne famille et objet de fantasme pour tous les garçons, sauf Chihiro, évidemment. L’accro du gore a d’autres soucis. Il doit créer un élixir de résurrection pour Babu son chat venant de décéder, sans se douter qu’il sera bu par Rea, transformée en zombie ! Chihiro devra prendre ses responsabilités, et cacher la morte-vivante sous son toit. La cohabitation s’annonce riche en surprises.

Personnages :

http://img547.imageshack.us/img547/7334/chihiro.pngChihiro Furuya

Chihiro est un lycéen qui a une passion pas comme les autres. En effet, il adore tout ce qui concerne les zombies, au point qu'il n'est absolument pas intéressé par les filles humaines, mais plutôt par les filles zombies.
Il vit dans le temple que tient sa famille. Il vit donc avec son père Don, son grand-père Jogoro et sa petite soeur Mero. Il est également le cousin de Saojo Ranko qui est devenue fan des films de zombies à cause de lui.
Un jour, son chat Babu meurt, et Chihiro décide de le ressusciter grâce à une potion écrite dans un vieux manuscrit. Pour cela, il va tous les soirs dans un bâtiment abandonné. Jusqu'au jour où il voit une jeune fille, Sanka Rea, crier dans le vieux puits du bâtiment et il lui promet qu'il va la ressusciter si elle meurt un jour.
Peu après, Rea meurt vraiment, mais grâce à la potion du jeune homme, elle va devenir un zombie.
Depuis ce jour, Chihiro la filme tous les jours pour comprendre ses actions et découvrir comment prendre soin d'elle.

http://img339.imageshack.us/img339/9913/reahe.pngRea Sanka
Rea est une jeune fille de 15 ans, populaire, et élève au lycée pour filles Sanka. Un soir, elle rencontre Chihiro et fini par l'aider à fabriquer sa potion qui a pour but de ressusciter les morts. Mais les effets ne sont pas imminents.

Le père de Rea la prends en photo, toute nue, à chacun de ses anniversaires. Il est extrêmement possessif envers sa fille qui voudrait avoir plus de liberté en ayant une vie ordinaire comme les autres filles de son âge.
Rea, ne supportant plus sa vie, et croyant que la potion n'est qu'un simple poison fabriqué à base d'hortensia bleu, décide de la boire.
Mais rien ne se passera,du moins, jusqu'au moment où Rea fera une chute mortelle.
Ressuscitée, elle décidera de vivre chez Chihiro et sa famille, étant devenue une zombie.
http://img823.imageshack.us/img823/566/saojiranko8714.jpgRanko Saoji
Ranko est la cousine de Chihiro. C'est une lycéenne du lycée Sanka pour filles. Elle travaille en tant que livreuse de plats à domicile.
Elle est devenue fan des films de zombies grâce à Chihiro et vient souvent chez lui pour lui en emprunter.
Ranko est extrêmement jalouse de Rea, car elle est amoureuse de son cousin. Elle se présente même à la zombie en tant que fiancée de Chihiro. Elle décide donc de ne pas perdre contre elle, même si elle se rend compte que son cousin ressent des sentiments pour la jeune femme zombie.
http://img13.imageshack.us/img13/6069/merow.pngMero Furuya
Mero est la petite sœur de Chihiro. Contrairement à son frère, elle n'aime pas les zombies mais préfère les fantômes. Elle est très mature pour son âge.
http://img703.imageshack.us/img703/404/furuyajogoro8762.jpgJogoro Furuya
Jogoro est le grand-père de Chihiro et de Mero. C'est un personnage assez extravagant, il crie toujours pour rien mais peut aussi devenir sérieux, pour un temps très limité cependant.
Sa femme est morte il y a plusieurs années et il la voit en Rea.
C'est lui qui a écrit la recette pour fabriquer la potion de résurrection que Chihiro utilise sur Babu et Rea.
http://img442.imageshack.us/img442/8246/donu.jpgDon Furuya
C'est le père de Chihiro et de Mero. Il travaille en tant que prêtre dans le temple où ils habitent.
http://img594.imageshack.us/img594/7549/sankarea616.jpgBabu
Babu est le chat du temple de Chihiro. Malheureusement, il mourut peu de temps avant le début de l'histoire. Chihiro, terriblement attristé par sa mort, décidera de tout faire pour le ressusciter., ce qu'il réussira à faire.
http://img841.imageshack.us/img841/193/201207021732541.jpgDan'ichiro Sanka
Dan'Ichiro est le père de Rea. Il est sur-protecteur envers sa fille au point de lui interdire de sortir de la propriété. De plus, il a des actes indécents envers elle : tous les ans pour l'anniversaire de sa fille, il la prend en photo dénudée pour la voir grandir.
C'est un champion en escrime.
http://img805.imageshack.us/img805/6061/sankaaria8749.jpgAria Sanka
Aria est la mère (plutôt sa belle-mère) de Rea et donc la femme de Dan'Ichiro. Buvant dès qu'elle en a l'occasion, elle semble éprouver du ressentiment envers Rea.

 

http://img838.imageshack.us/img838/4185/page01l.png
J'ai connu Sankarea par l'animé qui est sorti en 2012. J'étais dans ma période "zombie" entre la série télévisée de Walking Dead et d'autres animés qui parlaient de zombies comme Kore wa zombie desu ka ? D'ailleurs entre ces 3 séries, le thème du zombie est traité de manières différentes, même si un zombie reste un zombie, c'est à dire que ce n'est plus un être vivant.
L'intrigue de Sankarea m'avait bien plu dans le sens où on change un peu l'angle d'approche du zombie,on est pas dans un Highschool of the dead où le héros va tuer xxx zombies pour survivre et avancer dans l'histoire. Ici on est dans une comédie romantique qui raconte en quelque sorte l'apprentissage de la vie d'un zombie avec ses avantages (force accrue, etc.) et ses inconvénient (décomposition du corps, etc.), le tout est décrit légèrement avec des touches d'humour. Le côté horrifique du zombie est également présent même si on le voit très peu.

http://img707.imageshack.us/img707/2554/page02m.png
Donc après avoir regardé l'animé qui est sorte de mise en bouche du manga, normal vu que le manga est toujours en cours au Japon. L'animé est plutôt sympa et il est un bon moyen d'entrée dans l'univers de Sankarea. Il est composé de 12 épisodes et de 3 OAV.
Pour en revenir au manga, je m'y suis intéressé quand j'ai vu que Pika le publiait en France. Pour ceux qui ont vu l'animé en premier comme moi, rien de nouveau dans ces deux tomes, hormis l'arrivée d'un nouveau personnage à la fin du tome 2. Ce personnage n'est pas présent dans l'animé et semble connaître le grand-père de Chihiro.

Comme je l'ai déjà dit, l'histoire est assez original même si on retrouve des éléments classiques des shonen de comédie romantqiue. C'est à dire qu'au début le protagoniste ne ressent rien pour l'héroine mais qui suite à un changement va commencer petit à petit à l'aimer. De plus on retrouve la présence de l'amie d'enfance qui est amoureuse du héros, ce qui nous fait un triangle amoureux.

Ensuite concernant les personnages, Chihiro est un héros tout à fait banal qui n'a aucun talent particulier. Il est assez marrant dans ses réactions, et sa coupe de cheveux aux formes de chat est sympa. Rea, elle, est l'archétype de la belle fille, très populaire auprès des garçons comme des filles. Malgré qu'elle soit parfaite aux yeux des autres, elle n'est pas heureuse à cause d'un père surprotecteur qui la prive de libertés et qui a des tendances limites incestueuses avec elle.
Parmi les autres personnages, la petite soeur de Chihiro, Mero, comme souvent pour les petites soeurs dans les manga,  est beaucoup plus mature que son âge le laisse paraître. On a aussi le grand-père qui est intéressant car il alterne entre son côté déjanté et son côté sérieux, même si sa tête d'ahuri est plus présente que son air sérieux. En tout cas il est à suivre car il est à l'origine de la potion de résurrection, donc il n'est pas aussi idiot qu'il le laisse paraître.

Graphiquement, l'auteur nous gratifie de jolis dessins, je en connaît pas ses autres oeuvres, mais d'après ce que j'ai pu lire, il se serait amélioré avec des traits plus fins et travaillés. En tout c'est agréable à regarder. Les passages plus sombres sont bien rendus, comme par exemple lors du retour à la vie de Rea où on ressent bien le côté oppressant dû au zombie. Les différentes expressions et émotions sont bien retranscrites, les mimiques de Chihiro font rires. Après l'auteur nous place du fan-service, plutôt bien intégré et dosé. C'est surtout Ranko qui y a droit avec ses courbes et formes généreuses.

En conclusion, Sankarea est un bon petit manga sur le thème du zombie, qui se démarque de beaucoup d'autres oeuvres, en traitant le zombie d'une autre manière. Ici point de zombie en train de manger tout ce qui bouge, dont les humains C'est surtout une comédie romantique entre un humain et une zombie. Le tourt est accompagné par des personnages intéressant et drôles, ainsi que part de bons dessins. Bref c'est un manga divertissant que je vous conseille. Après comme le rythme de parution est assez long, il faudra attendre plusieurs mois pour connaître la suite.

 

http://img692.imageshack.us/img692/9697/sankareawidescreenwallp.jpg

sources : www.nautijilon.com, www.manga-sanctuary.com, www.mangareader.net

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 18:10

L'île de Hôzuki

http://img443.imageshack.us/img443/4457/iledehozukikioon1.jpg

Auteur : Kei Sanbe (Kamiyadori, Le berceau des esprits etc.),

Type : Seinen

Genre : Horreur, Thriller, Suspense

Édition : 112 Square Enix / 77 Ki-oon

Date de parution : Décembre 2008 - Juillet 2009

Volumes  : 112 4 /  77 4

http://img715.imageshack.us/img715/9329/coverhozuki.png

Synopsis :

Abandonnés par leur mère, deux enfants sont envoyés dans un centre de réadaptation sur l’île de Hôzuki.
Kokoro et sa petite sœur aveugle, Yume, découvrent que leur nouveau foyer compte seulement quatre élèves, pour autant de professeurs. Petit à petit, les langues se délient. Les histoires des autres pensionnaires font froid dans le dos : à les en croire, meurtres, disparitions, visions fantomatiques et sombres machinations se succèdent sur cette île inquiétante.
Pour survivre, les enfants n’ont qu’un seul mot d’ordre : ne se fier aux adultes sous aucun prétexte.

Personnages :

http://img268.imageshack.us/img268/2800/kokorosuzuhara25528.jpgKokoro Suzuhara
Kokoro est le frère de Yume. Il s'est mis en tête après le départ de sa mère qu'il devait veiller sur elle, mais il s'occupe aussi sur les autres : il est donc tout au long du manga à l'écoute et prodigue des paroles réconfortantes à ceux qui doutent d'eux.
Lui et sa soeur sont les derniers arrivés sur l'île et il essaie, tout comme les autres enfants de comprendre ce qui s'y passe.
Il est passionné par les insectes.

http://img507.imageshack.us/img507/2721/yumesuzuhara25527.jpgYume Suzuhara

Yume est la petite soeur de Kokoro, et est aveugle. Son odorat est par contre plus développé et elle peut reconnaitre quelqu'un rien qu'à ses pas. Elle ne comprendras pas tout à fait ce qui se passe sur l'île tout de suite. Mais dès qu'elle aura compris, elle analysera vite la situation et fera preuve d'un sang-froid étonnant. Elle est mature pour son âge.
http://img33.imageshack.us/img33/2808/shuichiroufujii25529.jpgShûichiro Fûji
Shûichiro, ou Shû, est la tête de la bande. C'est lui qui concrétisera le plan d'évasion, et c'est aussi lui qui mènera le groupe jusqu'à leur but. Il est posé et ne fais absolument pas confiance aux adultes. Il sait garder son sang-froid et trouve toujours une solution aux problèmes.
http://img546.imageshack.us/img546/7685/rikiya25525.jpgRikiya Sûdo
Rikiya, ou Riki, est le chef des élèves à Hôzuki. Il confectionne lui-même les bracelets qu'il donne aux nouveaux arrivés. Il a découvert qu'une mine d'or se trouvait derrière le grillage qui entoure l'île. Il est mythomane et c'est un dur à cuir.
http://img546.imageshack.us/img546/1426/futoshi25522.jpgFutoshi Hakkai
Futoshi passe son temps à manger. Il est assez lâche et impatient. Suite à un traumatisme, il ne peut pas s'empêcher de manger et grossit toujours plus. Il est très réservé et ne prête de la nourriture qu'à Yume.
http://img856.imageshack.us/img856/1073/miyazawahatsune2580.jpgHatsune Miyazawa
Hatsune ne parle plus depuis son enfance, depuis que son père l'a battue violemment. Elle va chaque matin pêcher des coquillages aux alentours de l'île. Elle n'est pas très sûre d'elle, et est plutôt amie avec Yume. Elle est très douée pour le chant. Kuwadate lui fait peur et elle garde un très très mauvais souvenir de son agression.
http://img705.imageshack.us/img705/9626/kaiyukino25526.jpgYukino Kai
Mlle. Kai est nouvelle enseignante, tout comme Kokoro et Yume, mais est arrivé un petit peu plus tôt.
http://img228.imageshack.us/img228/2140/kuwadate25521.jpgKuwadate
Kuwadate est un pervers profitant du fait que l'île est "coupée du monde" pour agresser les deux seuls filles. Il est très mal vue par les élèves comme par les professeurs.
http://img534.imageshack.us/img534/8042/toyoda25523.jpgMr. Toyoda
On ne connait pas son vrai nom, et comme son état l'indique, c'est le directeur du centre de réadaptation de l'île de Hôzuki. Il est très vicieux et creuse souvent derrière le grillage, peut-être pour trouver le fameux or dont Rikiya parle.
Etc.
http://img521.imageshack.us/img521/2595/hozuki01.png

Je poursuis dans ma présentation de série courte de manga, avec aujourd'hui l'île de Hôzuki.
L'histoire se passe sur une ile isolée, sur laquelle se déroule des phénomènes étranges. De ce côté là, rien de très original.
Les premières pages du manga nous relatent des faits qui se dérouleront un peu plus loin. On y voit le fantôme d'une jeune fille portant une robe blanche tâchée de sang, et Kokora et Yume sont poursuivis par la silhouette d'un homme tenant un long couteau dans sa main. Ces premières pages nous donne un peu avant-goût de ce qui se passera.

Ce manga n'est pas vraiment horrifique car on a plutôt à faire à un thriller dans lequel chaque personnage doit se méfier des autres. Ici c'est surtout les relations entre les professeurs (adultes) et les élèves qui priment. Il y a des mensonges, des faux-semblants, etc. Au début on ne sait pas trop à qui se fier même si quelques indices nous permettent plus ou moins de savoir qui est qui.
De plus les enfants de l'île ont tous eu une enfance difficile à cause de la traîtrise de leurs parents, d'où leurs méfiances vis à vis des adultes.

Au début on nous plonge dans une ambiance oppressante puisque par le passé plusieurs enfants ont disparus sur l'île. On se dit qu'il doit y avoir une sorte de malédiction mais pas du tout. Dès le tome 2 on assiste à une course poursuite pour leurs survies des enfants qui veulent échapper à leurs professeurs. Parmi les professeurs, Kuwadate est on pourrait dire, l'ennemi numéro un. C'est un pervers qui les pourchassera avec un couteau à la main. Bien que le but premier du corps enseignant est de retrouver les élèves pour les ramener en vie, leurs véritables intentions ne sont pas claires. L'auteur joue sur la confiance qu'il peut y avoir entre un adulte et un enfant.
Durant leurs péripéties les enfants seront aidés par le fantôme d'une jeune fille, est-elle réelle ou est-ce seulement le fruit de leurs imaginations ? La réponse restera floue.

http://img811.imageshack.us/img811/6703/hozuki2e.png

Les personnages sont globalement plutôt réussis même s'ils restent assez caricaturaux. Kokoro qui est le personnage principal, est en quelque sorte le narrateur de l'histoire, il reste assez neutre et doute beaucoup. Sa soeur aveugle est doté d'une très bonne ouie. Hatsune qui est muette ne sert pas à grand chose et à souvent besoin d'être sauvée. Futoshi qui ne semble qu'être un boulimique se révélera plus utile qu'il n'y paraît. Rikiya est le cliché de celui qui joue le dur mais qui est en réalité gentil. La fine équipe qui se complète bien est "dirigé" par Shûhichiro qui est la tête pensante du groupe et qui surpasse de loin tous les autres.
Du côté des professeurs, Kuwadate est un "enfoiré" de la pire espèce, un pervers qui est prêt à violenter ses élèves pour les remettre dans le droit chemin. Yukino jouera un rôle ambiguë du point de vue des enfants. Et le directeur Toyoda est inquiétant même s'il semble vouloir aider les enfants puisqu'il dirige le centre de réhabilitation.

Au niveau graphique, on a vu plus beau mais l'auteur nous gratifie de personnages très expressifs, on ressent bien les différents états par lesquels ils passent. Les actions sont dynamiques et le tout est très sombre. Il y a beaucoup de jeu d'ombre et de lumière. Les décors sont assez pauvres même s'ils sont globalement réussis. On a également du fan-service avec Yukino et ses formes généreuses, mais certaines scènes avec Hatsune sont très douteuses.

Au final, l'île de Hôzuki est un manga plutôt intéressant et divertissant malgré que l'histoire reste classique. Les quatre tomes se lisent rapidement. L'histoire est  fluide, sans trop de longueurs, sans temps morts. L'auteur met le "doute"et le "mensonge" au coeur de son intrigue. Celle-ci est plus ou moins bien construite avec une fin un peu originale qui plaira ou non. Ce n'est pas le manga du siècle mais ça reste un manga plutôt sympathique à lire.

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 20:55

Judge

http://img838.imageshack.us/img838/456/judgemangavolume1simple.jpg

Auteur : Yoshiki Tonagai (Doubt)

Type : Shonen

Genre : Drame, Horreur, Thriller psychologique

Édition : 112 Square Enix / 77 Ki-oon

Date de parution : août 2010 - novembre 2012

Volumes  : 112 6 /  77 6

http://img191.imageshack.us/img191/2953/judgecover.pngSynopsis :

Hiro, un jeune homme, est amoureux de son amie d'enfance Hikari, alors que cette dernière sort depuis peu avec son frère aîné Atsuya. Hikari devine cependant qu'Hiro est amoureux d'une fille et le pousse à lui avouer ses sentiments... Ce qu'il décidera de faire en décalant un rendez-vous qu'elle avait avec Atsuya. Ce dernier, restant sur son lieu de travail une heure de plus, se fera alors percuter par un camion, et trouvera la mort. Hiro, rongé par le remords, ne s'en remet pas pendant les deux années suivant cette tragédie. Au terme de ces deux années, il se réveille un jour menotté dans un bâtiment obscur, coiffé d'un lourd masque de lapin. Après quelques pas, il pénètre dans une salle de tribunal où l'attendent sept autres adolescents coiffés eux aussi de masques d'animaux, ainsi qu'un jeune garçon mort.

Chaque masque d'animal représente un des sept péchés capitaux : gourmandise (cochon), avarice (renard), paresse (ours), orgueil (lion), luxure (chat), envie (lapin) et colère (cheval). Une vidéo leur explique par le biais d'une peluche les règles du jeu auquel ils vont être forcés de participer : toutes les douze heures aura lieu un vote au cours duquel ils devront choisir de sacrifier l'un d'entre eux. Au final, seul quatre d'entre eux survivront...

Personnages :

http://img26.imageshack.us/img26/7456/178905.jpgHiroyuki Sakurai
C'est le personnage principal de l'histoire. Il porte de masque de lapin symbolisant l'envie.
Grâce à une série d'événements, Hiro a fini par accidentellement tué son propre frère. Il se fera kidnappé et se retrouvera comme d'autres dans un lieu inconnu et devra participer au "jeu du juge". Hiro possède un sens aigu de la justice et préfère régler les problèmes de front sans réfléchir.

http://img692.imageshack.us/img692/9127/140167.jpgKazayuki Asai
Il porte le masque du chat, comme Asami, symblisant la luxure. Hiro et lui sympathiseront rapidement.

Il affirme être homosexuel, ce qui, apparemment, constitue son péché.

http://img713.imageshack.us/img713/4702/kimuraasami3121.jpgAsami Kimura

Asami est une jeune femme aguicheuse, séductrice, manipulatrice et légèrement moqueuse qui n'hésite pas à se servir de ses atouts physiques pour parvenir à ses fins : c'est pourquoi elle porte le masque du chat, donc celui de la luxure.

http://img690.imageshack.us/img690/2069/rinaokamoto23953.jpgRina Okamoto
Elle est en classe de seconde au lycée. La nature de son péché est l'avarice, personnifié par un masque de renard.

http://img443.imageshack.us/img443/1870/mikusanada23956.jpgMiku Sanada
C'est une jeune fille timide et craintive. Son péché est la gourmandise, sybolisé par le masque du cochon.

http://img62.imageshack.us/img62/4417/shinomiyaryuhei2837.jpgRyuhei Shinomiya
Ryûhei est un jeune homme provocant, agressif, d'où son péché, la colère, représentée par le masque du cheval, et qui se dit freelance.

http://img443.imageshack.us/img443/4403/155755.jpgHayato Takizawa
C'est un étudiant en droit. Il aurait péché d'orgueil, écopant d'un masque de lion. Il semble silencieux et méprisant, et se dit lui-même prêt à tout pour sortir du jeu et se venger de son père Kazunori.

http://img42.imageshack.us/img42/112/nobuyuki3122.jpgNoboyuki

Nobuyuki est un jeune homme assez secret et craintif. Il tente désespérément de ne pas se faire reconnaître par les autres détenus. Il représente le péché de la paresse et porte par conséquent le masque de l'ours.

http://img838.imageshack.us/img838/201/judge01.png

Je poursuis dans ma série des manga disponibles intégralement en moins de 10 tomes. Cette fois je vais vous parler de Judge, dont le dernier tome cloturant la série est parut en France en janvier 2013.
Pour ceux qui ont aimé Doubt, la précédente oeuvre de l'auteur Yoshiki Tonagai vous retrouverez à peu près les mêmes ingrédients. Déjà on retrouve des personnes affublées de masque d'animaux sur le visage. On est dans un huis clos où les protagonistes se demandent ce qu’ils font là. On a une ambiance angoissante et pesante car la mort pour survenir à n'importe quel moment. Comme pour Doubt, il y a un traître parmi les participants à ce jeu sinistre. Judge se démarque de son aîné par des règles de jeu différentes, la principale différence c'est que ce sont les personnes qui désignent qui sera la prochaine victime lors d'un vote.

L'histoire va surtout tourner autour de ces votes annonciateurs de mort pour l'un des participants. De ce fait un jeu d'alliance se met en place. Chacun se pose des questions sur les autres pour savoir s'ils sont honnêtes ou non. Donc on a une grande part psychologique.De nombreux stratagèmes seront élaborés par les personnages pour être parmi ceux qui s'en sortiront.

Ensuite les personnages portent des masques d'animaux qui sont censé représenté leur pêché, et plus spécifiquement les 7 pêchés capitaux. Dès le début du manga, on se concentre sur Hiro dont le pêché est identifiable. Après pour les autres on les découvrira au fur et à mesure, et leurs passifs seront dévoilés. Bien sûr j'ai signalé dans la présentations des personnages, qui avait tel pêché, mais à la lecture du manga, on trouve assez rapidement le pêché de chacun.

Les nombreuses similitudes avec Doubt, peuvent nous faire craindre à lire un Doubt bis, mais ça reste tout de même différent.
Pour rester dans le scénario, celui-ci nous dévoile une fin plus ou moins prévisible, Malgré tout, il a pas mal de suspense tout au long de ce "jeu du juge" et les tomes sont découpés de manière efficace.

http://img841.imageshack.us/img841/4672/judge02.png

Concernant les personnages. Il ya en a pour tout les goût. Hiro est notre fil au rouge tout au long de l'aventure. Les autres ont chacun une personnalité et une psychologie différentes. Au début on pense qu'ils sont tous innocents, alors qu'en réalité ils sont tous coupables d'une chose, certes différentes pour chacun, mais ils ne sont pas tout propres. Par ailleurs de nombreux bouleversements auront lieu surtout dans la deuxième partie de l'histoire avec l'apparition d'autres personnages et la vérité sur le pourquoi de ce "jeu de juge".
Les personnages sont plus ou moins attachants et intéressants, surtout que certains disparaîtront assez vite dans l'histoire.

Sur le plan graphique, le mangaka nous gratifie, globalement, de dessins très soignés, encore meilleurs que ceux de Doubt. Le character design des personnages est intéressant et ceux-ci bénéficient de nombreuses expressions très réussite. On ressent bien la peur, la colère, etc. sur le visage de ceux-ci. Les arrières plans et les décors sont réussis et détaillés, ce qui nous permet d'immerger dans cette ambiance noire et oppressante. Après c'est sûr qu'un huis clos nous oblige à revoir souvent les mêmes décors.

Pour conclure, Judge est dans la continuité de Doubt. On y retrouve de nombreuses similitudes. Rien que les masques font que se dit " c'est un Doubt 2". Même s'il y a peu d'originalités dans Judge, celui-ci n'en demeure pas moins intéressant, bien que certains passages soient peu crédibles. Les tomes sont bien structurés pour laisser de la place au suspense. Bien qu'il y ait plus de personnages, le rythme est plus rapide que dans Doubt, et la lecture des tomes se fait très rapidement. Bref c'est plutôt un bon manga horrifique et psychologique, mais qui ne laissera pas son empreinte dans le temps.

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 18:52

Shingetsutan tsukihime

http://img577.imageshack.us/img577/6663/tsukihimemangavolume10s.jpg

Auteur : Sasaki Shōnen

Type : Seinen

Genre : Action, Suspense, Fantastique

Édition : 112 MediaWorks / 77 Ki-oon

Date de parution : octobre 2003 - septembre 2010

Volumes  : 112 10 /  77 10

http://img837.imageshack.us/img837/6062/tsukihimecover.pngSynopsis : Depuis un accident survenu à l'âge de 8 ans, Shiki Tohno voit en permanence les « lignes de la mort » : en tranchant dans ces lignes au couteau, il est capable de découper n'importe quoi (chaises, arbres, batiments,...) et n'importe qui avec un simple petit couteau. Une magicienne lui fit alors don d'une paire de lunettes qui lui permet de ne plus voir ces lignes. À sa sortie de l'hôpital, son père décida de le placer dans une famille d'accueil, où il demeura jusqu'à ses 16 ans, âge auquel il apprend le décès de son père. Shiki retourne alors dans la demeure familiale où l'attend sa sœur, Akiha, devenue l'héritière de la famille. Peu après son retour, Shiki croise le chemin d'une jeune fille, Arcueid Brunestud, qu'il poursuit et découpe en morceaux à l'aide de son pouvoir, poussé par une pulsion subite. Il ne se souvient pas de la manière dont il est rentré dans la demeure familiale, et pense qu'il s'agit d'un mauvais cauchemar... mais le lendemain, Arcueid réapparaît devant lui, et lui rafraîchit la mémoire. Sa résurrection l'ayant affaiblie, elle veut entraîner Shiki avec elle à la poursuite d'un vampire qui sévit depuis peu dans la ville. Au fur et à mesure de son histoire, Shiki va découvrir les secrets que cache sa famille et découvrir qui est vraiment Arcueid Brunestud.

Personnages :

http://img341.imageshack.us/img341/4274/shikim.pngShiki Tôno
Dans sa jeunesse, Shiki Tono fut victime d'un accident. A son réveil, il voit tout autour de lui des lignes noires recouvrant le monde qui l'entoure, et découvre qu'il a la faculté de les découper. Il rencontrera néanmoins une jeune femme qui lui offrira des lunettes pour lui cacher la vue de ces lignes de mort.

Quelques années plus tard, Shiki, devenu lycéen, vit une vie à peu près normale, jusqu'au jour où son chemin croise celui d'Arcueid qu'il assassine sauvagement.
http://img607.imageshack.us/img607/4292/arcueid.pngArcueid Brunestud
Vampire "originelle", Arcueid croise un jour le chemin de Shiki Tôno, mais ce dernier l'agresse sauvagement et la laisse pour morte. Après une régénération douloureuse, Arcueid a perdu une partie de sa force, et force Shiki à l'aider dans sa chasse aux Apôtres de la Mort.
http://img687.imageshack.us/img687/8306/ciely.pngCiel
Se présentant d'abord comme une camarade de classe de Shiki, Ciel est en réalité une chasseuse de vampire envoyée par l'Agence Burial, une branche secrète de l'Eglise Catholique. Elle a été l'ancien corps de Roa.
http://img690.imageshack.us/img690/272/akiha.pngAkiha Tôno
Soeur cadette de Shiki, Akiha gère le domaine familial des Tono en l'absence de son frère depuis le décès de leurs parents.
http://img203.imageshack.us/img203/6432/kohakui.pngKohaku
Soeur aînée de Hisui, Kohaku fut recueillie par la famille Tono, et est aujourd'hui au service d'Akiha.
http://img526.imageshack.us/img526/7036/hisui.pngHisui
Orpheline recueillie avec sa soeur Kohaku par le domaine Tôno, Hisui y travaille aujourd'hui en tant que femme de chambre. Elle est au service de Shiki.
http://img834.imageshack.us/img834/6035/neroc.pngNrvnqsr (Nero) Chaos

Il est le dixième des 27 Ancêtres des Apôtres de la Mort . Son corps, un agrégat vivant de matière chaotique, a été conçu en accumulant la vie de 666 créatures.

http://img69.imageshack.us/img69/1251/roae.pngMichael Roa Valdamjong
Apôtre de la Mort surnommé le "Serpent d'Akasha", dû à sa capacité de se réincarner dans un nouveau corps après la mort du précédent. Le corps qu'il possède actuellement est celui du véritable Shiki Tôno. Son ancien corps était celui de Ciel. Arcueid a bu son sang.
http://img703.imageshack.us/img703/9205/tsuki01.png
Suite de la présentation de manga faisant 10 tomes ou moins.
Shingetsutan Tsukihime (真月譚 )a été adapté en un animé de 12 épisodes réalisé en 2003 par les studios J.C. Staff, tiré d'un doujin-game de type visual novel (roman interactif) du studio TYPE MOON et nommé Tsukihime, très populaire parmi les otakus malgré son statut de jeu amateur.
Le jeu Tsukihime a d'ailleurs aussi généré deux autres doujin-games reprenant les mêmes personnages et en introduisant d'autres, Melty Blood un jeu de combat co-produit avec Watanabe Seisakujo, et Kagetsu Tohya la suite directe du jeu originel.
Donc ici nous avons à faire à l'adaptation en manga. Celui-ci est classé dans les seinen même si il a un look de shonen.
http://img580.imageshack.us/img580/927/tsuki02.png

Je n'ai pas regardé le visual novel donc je ne peux pas le comparé avec le manga. Cependant d'après ce que j'ai pu lire, le manga est plus fidèle que l'animé. Comme tout visual novel, le héros de l'aventure croise plusieurs personnages qui l'amèneront à faire différents choix scénaristiques qui influeront sur lle déroulement de l'histoire, et surtout sur la fin de celle-ci. Apparemment le manga suivrait plutôt le scénario d'Arcueid.

J'avais visionné l'animé bien avant de commencer le manga. Pour le peu que je m'en souvienne, l'animé et le manga sont sensiblement pareils, avec tout de même quelque différences, principalement la fin. L'animé est plus sombre et plus adulte, et ceci se remarque surtout pas le character-design des personnages. En revanche le manga adopte un style de dessins beaucoup plus proche du visual novel.

Tsukihime nous permet de revisiter le mythe du vampire, qui a eu le vent en poupe ces dernières années, avec des oeuvres plus ou moins intéressantes. Le vampire a toujours été pour l'homme une créature fascinante même si le plus souvent c'est une créature à craindre. Même si ici on ne retrouve pas vraiment tout ce qui tourne autour du mythe du vampire.

Le prologue de Tsukihime nous plonge dans une ambiance mystérieuse et débute par le réveil de Shiki qui suite à un accident s'aperçoit qu'il peut voire des lignes noires, que ce soit sur des êtres vivants ou des objets. Il comprendra rapidement que ces lignes noires sont en réalité des lignes de vie/lignes de mort lorsque avec un couteau il découpa une table en plusieurs morceaux après avoir suivi ces lignes. Heureusement pour lui il rencontrera une femme qui lui donna des lunettes avec des verres spéciaux lui empêchant de voir les lignes noires.
Ensuite l'histoire fait un bon dans le temps. Après avoir vécu pendant plusieurs années chez son oncle, Shiki décide de retourner vivre au domaine familiale où sa soeur Akiha est très heureuse de le retrouver. Jusque là tout se passait bien pour Shiki, mais en croisant l'énigmatique Arcueid, de violent instincts meurtriers le submergèrent et il la découpa en plusieurs morceaux avec le couteau qui était dans une boîte que sa tante lui remit avant de partir.
Il fut très surprit lorsqu'il revit Arcueid en un seul morceau. Cette dernière lui confia qu'elle n'est pas humaine et qu'elle est une vampire. Arcueid demanda l'aide Shiki pour éliminer un autre vampire qui a commis dernièrement plusieurs meurtres dans la ville. Très vite ce "vampire" les attaquera. Dès cette rencontre avec Arcueid, le destin de Shiki va rapidement changer.
De plus le passé de Shiki est assez flou et ses instincts meurtriers peuvent ressurgir n'importe quand, et ce que l'on croyait acquis ne l'était pas vraiment. D'autres personnages gravitant autour de Shiki cachent bien leurs véritables natures. Je ne vais pas raconter toute l'histoire car j'en ai déjà trop dit ici, ainsi que dans la présentation des personnages. Même si au début, plusieurs mystères se mettent en place, de nombreux indices sont là pour nous aider. Le tout est bien mené pour susciter de l'intérêt.

En parallèle à cette chasse aux Apôtres de la Mort, une romance naît entre Shiki et Arcueid, avec la question de la possibilité d'un tel amour, entre un humain et un vampire.

http://img62.imageshack.us/img62/8462/tsuki03.png

Tsuhihime est un manga avec une ambiance sombre et pesante. Il y a de nombreux combats qui sont bien réalisés et rythmés. Ces affrontements sont souvent très violents. En même temps c'est normal vu la nature des êtres qui s'affrontent.
Quand aux dessins, ils ont été confiés à une mangaka débutante et ils sont globalement bons. Les personnages ont des allures enfantines avec des visages ronds mais ce n'est pas vraiment un défaut. Après un style plus mature aurait peut-être été mieux plus collé à la noirceur de l'histoire. En revanche les dessins sont bien détaillés concernant les scènes "gores" et les expressions des personnages sont bien reproduites.Les décors intérieurs et extérieurs sont soignés.

En conclusion, ce manga nous livre une histoire intéressante et prenante, avec des personnages pronfonds,mystérieux, tourmentés. Les différents mystères autour des personnages s'éclaircissent au fil de l'histoire pour nous servir un scénario bien mené. Certaines scènes peuvent être choquantes mais elles raviront les amateurs de "gores" où le sang coule à flot. Après tout n'est sombre dans cette histoire. Les passages entre Shiki et Arcueid apportent de la joie. Par ailleurs, même si les dessins peuvent paraître un peu brouillon et enfantin au début, ceux-ci s'améliorent au fil des chapitres.

http://img854.imageshack.us/img854/5028/arcueid00.jpg

 

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 12:38

GTO - Shonan 14 Days

http://img11.imageshack.us/img11/7971/1721vo.jpg

Auteur : Tôru Fujisawa (Young GTO, GTO, Tokkô, Kamen Teacher, etc.)

Type : Shonen

Genre : Comédie, Social, Action

Édition : 112 Kôdansha / 77 Pika Édition

Date de parution : 16 octobre 2009 - 17 novembre 2011

Volumes  : 112 9 /  77

 

http://img6.imageshack.us/img6/690/covergto14days.png


Synopsis : Onizuka en a marre de glander à l'hôpital, alors quoi de plus fun que de participer à une émission de télé ! Mais le voici révélant en direct qu'il a failli enterrer vivante une de ses élèves, Urumi Kanzaki, ce qui n'est pas très correct de la part d'un enseignant. Onizuka va devoir aller se mettre au vert quelque temps histoire de laisser se tasser tout ça, le voici donc en route pour Shônan où il va passer 14 jours dépaysants ... ou pas.

  Personnages : 

http://img820.imageshack.us/img820/1921/gtoshonan14days11724.jpgEikichi Onizuka
« 22 ans, célibataire, libre comme l'air ! » Ancien chef de gang Bōsōzoku (bande de motards), il est considéré comme l'une des terreurs de Shōnan (une région du Japon dans la préfecture de Kanagawa). Il se caractérise par sa chevelure courte et blonde ainsi que par un comportement vantard et pervers en apparence. Son métier est professeur de collège et son enseignement est en quelque sorte atypique. Cherchant à cacher suite à la révélation de sa pire bêtise en tant que professeur lors d'une émission télévisée qui n'est autre que le fait d'enterrer vivante une de ses élèves, Urumi Kanzaki, il choisit de retourner à Shōnan pendant deux semaines.

http://img59.imageshack.us/img59/939/1305lx.jpgAyame Shiratori
Amie de Asuza Fuyutsuki depuis le lycée, elle travaille dans un centre d’accueil pour enfants en difficulté nommé de Shōnan, le White Swan (cygne blanc). Elle fait la rencontre d'Onizuka, alors que celui-ci se fait injustement arrêter par la police à cause de Miki, qui venait de voler des livres dans une librairie. Elle est douce et belle, ce qui fait fantasmer Onizuka. 

http://img703.imageshack.us/img703/6861/fujisakishinomi2149.jpgShinomi Fujisaki
Vieille connaissance d'Eikichi et de Ryuji de l'époque du collège. Elle est du genre dédaigneuse et bagarreuse mais surtout folle amoureuse d'Eikichi. Maquilleuse, il lui arrive de faire des pauses dans son travail pour aider Ayame à s'occuper des enfants au centre d'accueil. Ayant perdu de vu Onizuka depuis plusieurs années, ses retrouvailles avec lui fut un choc à tel point qu'elle le malmène fréquemment car celui-ci ne semble pas comprendre ce qu'elle ressent.

http://img694.imageshack.us/img694/7264/mikiov.pngMiki Katsuragi
Elle est la fille du préfet de la police de Shōnan et elle vit au sein du White Swan suite à la mort de sa mère, un an avant sa rencontre avec Onizuka. En faisant usage de son téléphone mobile confié par son père, Miki passe son temps à profiter des services de la police pour se faire remarquer par son père, qui la délaisse à cause de son travail. Il lui arrive de faire arrêter des personnes, qu'elles soient coupables ou non et Onizuka fut une de ses victimes. Miki a une haine à l'encontre des adultes mais Onizuka parviendra à renouer les liens qui unissent Miki à son père et en même temps à faire taire sa haine. Ainsi, ayant retrouvé le bonheur, elle pourrait revenir vivre chez son père…

http://img708.imageshack.us/img708/6894/seiyaq.pngSeiya Dôjima
Il vit au centre White Swan depuis que sa mère l’a abandonné à son ancien compagnon, un homme violent qui a forcé le garçon à se faire tatouer alors qu’il avait à peine douze ans. La trahison de ses proches le rend très méfiant à l’égard des adultes qu’il ne connait pas.

http://img13.imageshack.us/img13/8402/sanstitre1whk.pngRyôchi Kawahara
Balloté entre les membres de sa famille depuis son plus jeune âge jusqu’à ce qu’il soit placé au centre White Swan, il est très renfermé face aux adultes, à qui il ne parvient plus à faire confiance. C’est un fan de jeux vidéo qu’Onizuka s’empresse de défier. Ils parviennent à trouver un terrain d’entente après que l’ancien bosozoku l’ait battu (tout en jouant avec ses pieds et en mangeant un bol de soupe de nouilles !).

http://img577.imageshack.us/img577/4056/71600561.pngIkuko Ôgaki
Résidente du centre White Swan, elle semble être la personne la plus proche de Miki Katsuragi, le goût de cette dernière pour les méthodes expéditives et violentes lorsqu’elle cherche à se débarrasser d’Onizuka.

http://img203.imageshack.us/img203/749/35814706.pngKeiichi Satomi
Passionné de baseball, il met en garde Onizuka sur la différence qui peut exister entre une salle de classe et le centre, au sein duquel les adultes sont responsables des adolescents 24h/24.

 

Il y a bien sûr d'autres personnages qui arriveront au cours de l'histoire mais autant vous laisser les découvrir.

 

Parmi les personnages de GTO, on retrouve les aventures parallèles du sous-directeur Uchiyamada, qui accompagné de son chien Eikichi parcourent Shonan à la recherche d'Onizuka. Un peu plus loin dans le manga on revoit Urumi et Kikuchi qui aideront Onizuka.

http://img72.imageshack.us/img72/2316/gto14days.png

 

Comme le neuvième et dernier tome est sorti en France en ce début d'année, c'est pourquoi j'ai décidé de consacrer un petit article sur ce manga qui s'inscrit dans mon envie de présenter des manga "court" (moins de 10 volumes).
GTO Shonan 14 days n'est pas une suite à GTO mais un spin-off qui se passe après l'incident avec  le professeur de mathématique, Teshigawara, dans le volume 19 de GTO.

Puis suite à ces propos concernant le fait d'avoir failli enterrer vivante l'une de ses élèves lors d'une émission télévisée, il décide de se faire oublier un temps en retournant à Shonan (cf. Young GTO). Mais alors qu'il croyait pouvoir se la couler douce, il va devoir remettre "son costume de professeur" pour aider des jeunes d'un foyer en difficulté.

Ce retour à Shonan permet de revoir certains personnages de Young GTO, surtout Shinomi Fujisaki qui à l'époque était une sorte de grande soeur pour Onizuka. D'ailleurs on avait pu revoir Shinomi dans GTO (cf. volume 11 où elle est la maquilleuse de Tomoko Nomura). Parmi les autres que l'on retrouve, il y a Tsuyoshi Tsukai, Junya Akutsu, Shindoji Fumiya, Joey (le masochiste surnommé "Dead end Junkie"), etc. Ils viendront tous en aide à Onizuka.
Est-ce que ce manga est un clone de GTO ? Je dirais oui et non.
On retrouve bien sûr l'humour, la perversité et la force caractérisant Onizuka. D'ailleurs dans Shonan 14 days, il est comme un super héros pour ces adolescents tellement tout est exagéré lors de ses interventions, mais dans un manga on peut tout se permettre.

L'histoire se résume surtout à aider l'un après l’autre le jeune résident du White Swan. Le but premier du manga est d'évoquer au travers de ces jeunes, les divers problèmes que peut rencontrer la jeunesse japonaise. On aborde ici divers aspects de la maltraitance juvénile : pédophilie, détournement de mineur, châtiments corporels (brûlure de cigarette, eau bouillante, etc.) et d'autres divers abus qu'un enfant peut subir de la part de ses parents et des adultes.
Bien entendu, Onizuka va être leur sauveur, celui qui leur redonnera espoir, ou tout du moins leur permettra de devenir une meilleure personne.

De plus ce manga permet de voir si les méthodes utilisées par Onizuka pour aider ses élèves de collège peuvent fonctionner avec des jeunes adolescents d'un foyer qui ont été rejettés par leurs parents. Comme dans GTO, au début tout ne semble pas facile vu qu'il est accueilli assez froidement par eux mais finalement il réussira, comme toujours. Donc de ce côté là, ce n'est pas très innovant.

Ensuite les situations sont rocambolesques, mais tout réussi à s'emboîter plutôt bien pour donner un scénario intéressant et passionnant à suivre où se mèle le plus souvent humour et baston avec un soupçon de perversité "made in " Onizuka.

Concernant les dessins, Tôru Fujisawa nous gratifie toujours de jolies planches avec une pointe de modernité par rapport à GTO. Son trait s'est amélioré et il utilise plutôt bien l'ordinateur sur certains effets. Il réussit toujours aussi bien à représenter les divers émotions sur le visages de ses personnages.

En conclusion, Shonan 14 days reste dans la lignée de GTO. Pour ceux qui on aimé le personnage d'Onizuka et ses excentricités, ils prendront du plaisir à le suivre de nouveau durant ses 14 jours de folie passé à Shonan, même si on peut avoir un sentiment de déjà vu. Pour les autres, on peut lire Shonan 14 days sans avoir lu GTO mais je conseillerais tout de même de plonger dans la lecture des 25 tomes de GTO avant de commencer ce spin-off.

http://img542.imageshack.us/img542/9735/gtos1404.png

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 17:26

Monster Hunter Orage

http://img832.imageshack.us/img832/341/monsterhuntere.jpg

Auteur : Hiro Mashima (Rave, Fairy Tail)

Type : Shonen

Genre : Comédie, Aventure, Héroic-Fantasy

Édition : 112 Kôdansha / 77 Pika Édition

Date de parution : 4 août 2008 - 4 août 2009

Volumes parus : 112 4 /  77 4

http://img502.imageshack.us/img502/7261/covermonsterhunter.png

Synopsis : Dans un monde rempli de monstres et d'aventuriers, il y a des chasseurs que l'on appelle les Monster Hunters. L'intrigue tourne autour d'un jeune Monster Hunter, Shiki. Dans sa jeunesse il était l'apprenti du Monster Hunter Gurelli.
Cependant Gurelli fut tué dans un accident de combinaison de poudre à canon. Après quelques années, Shiki revient à la ville d'Akamaaya (où résidait son maître) pour rejoindre la Guilde. Là-bas il y rencontre une fille, Irie. Après une série d'évènements, il découvre qu'elle est la fille de son maître. A partir de là, ils forment un groupe pour trouver le légendaire Miogaruna, qui fut autrefois le rêve de Gurelli.

 

Personnages principaux :

http://img401.imageshack.us/img401/9140/mohp01.jpgShiki Ryûhô
Héros de cette histoire. Il est toujours très joyeux et fait passer le bien-être de ses amis avant le sien. Il possède la marque du "Chasseur-Traqueur" qu'il a reçu de Gurelli. Ce sceau lui permet d'accéder à toutes les zones de chasse. Même après la mort de son maître il continue de discuter avec lui, comme s'il parlait avec son esprit. Son rêve est de chasser le légendaire Miogaruna. Il manie les épées doubles de l'élément vent Sou Kaze Ha / Sou Fuu Jin (Arashi) qui seraient faites à partir du matériau de Miogaruna.

http://img145.imageshack.us/img145/2997/mohp02.jpgEilee Jeskar
Il s'agit de la fille de Gurelee (le maître de Shiki). Elle forme un groupe avec Shiki afin de trouver le légendaire Miogaruna. Elle manie une épée d'acier à deux mains Tachi no Tetsu Katana (Kagura) et son armure a été fabriquée à partir du matériau de Dermaîos. Suite à la trahison de ses anciens compagnons d'armes, Eilee ne fera plus confiance à personne. Elle mettra du temps à se fier totalement à Shiki et aux autres membres du groupe

http://img16.imageshack.us/img16/8641/mohp03.jpgSakuya
Sakuya est la fille d'un forgeron qui a croisé le chemin du père d'Eilee il y a longtemps. Tout comme Eilee elle a perdu son père étant jeune. Elle pensait que son père avait quitté sa mère et elle afin d'aller vivre dans une grande ville loin de leur maison mais il a été en fait pétrifié par un Dermaîos géant qui avait ravagé leur maison il y a longtemps. Shiki et Eilee l'aideront à tuer le monstre puis Sakuya leur construira de nouvelles armes : "Arashi" et "Eager Cleaver". Elle rejoindra leur groupe dans leur quête pour trouver le Miogaruna tout en poursuivant le rêve de son père qui est de créer l'arme la plus puissante au monde. Elle manie une Fusarbalette légère (Tir de la justice).

http://img534.imageshack.us/img534/7722/mohp06.jpgKoolong
Son arme est un "Lance-Flingue", Dragonwood. Il est le chef du groupe de la "meute infernale". Son surnom est "le Prince". Il est arrogant et il se trompe souvent dans les mots qu'il utilise. Il n'aime pas Shiki et le considère comme son rival. Il se révèlera finalement être un agent de la Guilde et rejoindra le groupe de Shiki. Il reste sceptique quant à l'existence de Miogaruna.

http://img16.imageshack.us/img16/8784/gurelee.pngGurelee Jeskar
e maître de Shiki et le père d'Eilee. Il est mort à cause d'un accident de combinaison de poudre à canon. Son grand rêve était de chasser le légendaire Miogaruna. Il possédait la marque du "Chasseur-Traqueur" et il était capable de manier la plupart des armes. Son arme principale était une grande épée a deux mains, Tsukai Teda.

http://img13.imageshack.us/img13/4010/mohp07.jpgShadow
Shadow possède une arme inhabituelle qui ne figure pas dans la série Monster Hunter, le fouet. C'est un personnage mystérieux qui aide Koonlong à devenir un "Chasseur-Traqueur". Shadow lui demande en contre-partie de lui obtenir l'arme rare de Shiki, les épées doubles de l'élément vent. On apprend que Shadow est en réalité l'organisateur du tournoi Casse Etoile. Les monstres chassés non déclarés à la guilde lui permettant de fabriquer illégalement des armes.

 

Personnages secondaires :

http://img507.imageshack.us/img507/1309/kibarion.jpgKibarion
C'est un maître artisan en armes et armures. Il était le maître du père de Sakuya, et il était un bon ami de Gurelee.

http://img401.imageshack.us/img401/7914/kirkv.jpgKirk
C'est un memebre de l'académir royale qui parcourt le monde pour rassembler des informations et préserver des échantillons de monstres pour la future génération de chasseurs.

Comme son nom l’indique, Monster Hunter Orage est tiré de l’univers du célèbre jeu vidéo de chasse de monstres édité par CAPCOM. Le but est de chasser des monstres pour, avec les différentes parties de leur corps, fabriquer des armes et des armures plus performantes, afin de chasser d’autres monstres de plus en plus puissants. Il faut souvent différents types de matériaux nécessaires pour pouvoir fabriquer une arme ou une armure. On peut également jouer en adoptant un style de jeu propre. Par conséquent, divers types d’armes ou d’armures sont proposés au gameplay que l’on choisit. De plus, chaque monstre ne se chasse pas de la même manière, il y a une certaine stratégie à faire pour les vaincre, surtout les plus grands, qui sont en général des sortes de dragons, Léviathans, et autres créatures fantastiques.

 

http://img594.imageshack.us/img594/876/pagefq.png

Dans les dessins, on reconnaît tout de suite le style de Mashima, pour ceux qui connaissent ses autres  créations (Rave Master, Fairy Tail). Forcément on pourrait se dire : « tiens ce personnage ressemble beaucoup à xxx dans xxx » mais, même s’il y a des ressemblances avec d’autres personnages de ses autres manga, ceux-ci ne sont pas sur le plan physique, des copier coller.

Par ailleurs Hiro Mashima est un grand fan et joueur du jeu vidéo Monster Hunter. C’est pourquoi on lui a proposé d’en faire un manga. Capcom lui a laissé carte blanche pour son histoire. C’est pourquoi il y a des éléments qui n’apparaissent pas dans les jeux qui sont dans le manga, mais il faut vraiment connaître les jeux Monster Hunter pour le savoir.

L’histoire n’a rien d’original, on est dans un shônen classique avec des combats plutôt bien fait. On retrouve les notions d’amitié et de solidarité face à l’adversité. On en apprend, progressivement, sur le passé des personnages. Il y a aussi des rivalités qui se transformeront en amitié. On a également un ennemi mystérieux. On a aussi de l’humour, sans oublier que le personnage principal a une quête à accomplir.

Ensuite cette histoire se finit trop rapidement dans le sens où Miogaruna, ce monstre légendaire est vaincue par cette jeune équipe de chasseurs. Surtout qu’on commençait à apprécier les personnages dans cet univers riche et varié qui aurait mérité qu’il se prolonge avant de s’attaquer au but final, Miogaruna. Malgré tout ça reste plutôt une histoire divertissante qui possède à la fois le mérité d’être courte mais qui aurait mérité d’être plus longue, du moins pour un meilleur développement.

En conclusion, même si le manga n’apporte rien de nouveau dans ce genre, il se lit assez facilement au travers de jolis combats et d’un bestiaire convaincant. Les fans de Mashima seront sûrement ravis de lire ces 4 tomes, tout comme ceux des jeux vidéos. C’est un manga sans prétention qui a au moins le mérité de nous introduire dans l’univers de Monster Hunter.

 

J’en profite pour dire qu’un manga narrant une nouvelle aventure dans l’univers de Monster Hunter est déjà en cours au Japon et que le premier tome sortira prochainement en France le 3 avril 2013, il sera édité par Kazé Manga. Le nom complet du manga est Monster Hunter Flash.

Ce manga de Shin yamamoto et Keiichi Hikami (supervision par CAPCOM) compte actuellement 4 tomes et continue sa route dans le magazine de prépublication d'Enterbrain, Famitsu Comic Clear.

http://img17.imageshack.us/img17/1678/monsterhuntersenkonokar.jpg

Synopsis : Dans une ère où les Monstres dominent ciel, terre et mer pour déposséder l’Homme de son monde, une race nouvelle de guerriers a vu le jour... Parés d’un arsenal et d’équipements spéciaux, ils mènent des quêtes soumises par des guildes et traquent leurs proies gargantuesques. On les appelle les “Chasseurs”. Raiga est un chasseur novice mais téméraire et voit son quotidien comme un entrainement perpétuel. De nature à foncer tête baissée, ce garçon va devoir agir avec la coopération de Kerès et Torcche, un artilleur et une épéiste aux capacités complémentaires... mais aux caractères opposés ! Tous trois se lancent sur les traces de créatures plus féroces les unes que les autres, parmi lesquelles la Rathian, la légendaire“ Reine de la Terre".

Le manga tiré du plus épique et tactique des jeux d’Action-RPG made in CAPCOM !

Sources : Kazé Manga

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 11:25

L'Affaire Sugaya

http://img824.imageshack.us/img824/2667/laffairesugaya1.jpg

Dessinateur : Kenichi Tachibana (Lucky Seven Stars, Terra Formars) 

Scénariste : Hiroshi Takano

Type : Seinen

Genre : Drame, Social

Édition : 112 Shueisha / 77 Delcourt

Date de parution : 2010 112 / 2012  77

Volume paru : 1 (One shot)


Synopsis : Kiyoshi Shimizu travaille pour une grande chaîne de télévision, qui vient de lancer une nouvelle émission ambitieuse : permettre des enquêtes journalistiques au long cours sur des sujets sensibles. Persuadé que le journalisme doit faire bouger la société, Shimizu rouvre une série de dossiers classés qui sont autant d'affaires de meurtres d'enfants. Il est, persuadé qu'il tient la piste d'un tueur en série. Seul hic : un homme est déjà emprisonné depuis 17 ans pour l'un de ces crimes. Mais ce dossier sent trop l'erreur judiciaire. Même s'il va être plus que difficile de le prouver.

http://img713.imageshack.us/img713/16/sugaya.png

J'ai décidé de parler de quelques manga "one shot", c'est à dire en un tome. J'en possède quelques uns et un "one shot" permet de découvrir les manga, sans devoir acquérir xxx tomes pour avoir la série complète. J'en avais déjà présenté un dans un précédent article, Hideout.Je ferais également prochainement des articles sur des séries courtes (moins de 10 tomes).

Revenons au sujet de cet article.

Ici dans ce manga, on ne laisse pas de place au suspens vu que l'on connaît déjà ce qu'il va se passer, c'est à dire qu'un homme a été accusé à tort pour un meurtre qu'il n'a pas commis. De plus cette histoire est vraie puisqu'en 1991, Toshizaku Sugaya est arrêté dans l’enquête sur le meurtre de Mami, une petite fille de 4 ans. Il avoue les faits pendant sa garde à vue, mais se rétracte par la suite. Une analyse ADN conclut à sa culpabilité. Il est condamné à la perpétuité, jugement confirmé en appel (2000), puis à la Cour Suprême (2002).

En 2007, NTV (Nippon Television) lance une nouvelle émission d’investigation : TV Action. L’objectif : prouver que des enquêtes sérieuses, menées par des journalistes, peuvent influer sur des problèmes sociaux, économiques ou politiques, et mobiliser l’opinion. Kiyoshi Shimizu, un des journalistes du projet TV Action, choisit l’affaire Sugaya comme sujet d’enquête. Il est en effet persuadé que l’enquête a été mal conduite, et que le meurtre de la petite Mami est l’oeuvre d’un tueur en série, encore en liberté.

L'affaire Sugaya est un manga intéressant. C'est un des rares manga que je connaisse dans ce genre, c'est à dire un manga d'informations traité de manière journalistique. Le manga reprend assez fidèlement ce qu'il s'est passé, même si certains passages sont romancés.

Par ailleurs j'aime bien ce concept d'adapter ce genre de sujet en manga, car même si on parle d'un sujet grave, ici des meurtres en série sur des jeunes filles, je trouve que cette contre enquête mené par Kiyoshi Shimizu et son équipe s'adapte plutôt bien en manga. Cela donne une autre approche que celle proposé lors d'une émission télévisée.
Il faut aussi signalé que le manga a été supervisé par l'équipe de journaliste qui s'est occupée de l'affaire, donc ça renforce la crédibilité de l'histoire.

Il faut noter que ce manga cible à la base un public japonais, qui connaît les lois et le mode de fonctionnement de la justice de leur pays. Pour nous occidentales, certaines choses concernant le système judiciaire japonais nous échappent, comme par exemple les aveux  de Sugaya obtenus sous pression psychologique, voire physique des policiers. Ce genre de procédure est  malheureusement autorisé au Japon (cf. Daiyo Kangoku). Ils recherchent plus les aveux que les preuves matérielles.
Et dans ce sens, le manga sert à montrer au public les problèmes de ce système judiciaire qui a conduit à tort à la détention d'un homme.

D'ailleurs concernant Toshizaku Sugaya, à la fin du manga on a une brève interview de celui-ci, où il donne plus de précision sur son arrestation et sur sa vie en prison.On également un mini dossier qui nous aide à mieux comprendre cette affaire.

Concernant les dessins, ceux-ci sont sobres et réalistes. Les personnages sont expressifs. On voit la peine et la souffrance sur le visage des familles des victimes. On voit que l'équipe de journalistes est concernée et qu'ils veulent faire éclater la vérité.

En conclusion, c'est un bon manga sur le journalisme d'investigation, sur l'engagement d'une équipe de journalistes qui veut montrer les aberrations du système judiciaire japonais.

 

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 19:24

A town where you live

http://img94.imageshack.us/img94/5962/atwyl1.jpg

Titre original : Kimi no iru machi (君のいる町)

Auteur : Kouji Seo est mangaka japonais né le 26 juillet 1975 dans la préfecture d'Hiroshima.

Type : Shonen

Genre :  Comédie, Drame, Romance

Dates de parution : juin 2008 - en cours

Edition : 112 Kodansha /  77  Pika éditions

Volume : 112 20 /  77 9 (le tome 10 sortira en février 2013)

http://img832.imageshack.us/img832/3779/atowncover.png

Synopsis :  Haruto Kirishima est un adolescent qui coule des jours paisibles dans une petite ville de province du Japon. Sa vie est chamboulée le jour où Yuzuki Eba, la fille d’un ami de son père vivant jusqu’à lors à Tokyo, s’installe sous leur toit pour ses trois années de lycée. Haruto n’apprécie guère l’arrivée de cette inconnue dans sa maison et son lycée et est bien décidé à la maintenir à l’écart de sa vie. Malheureusement pour lui, alors qu’il fait visiter le lycée à Yuzuki, ils croisent la jolie Nanami Kanzaki dont Haruto est secrètement amoureux et que le jeune homme cherche à tout prix à éviter afin qu’elle ne se fasse pas de fausses idées sur la relation qu’il pourrait entretenir avec Yuzuki.

Personnages principaux au début de l'histoire :

http://img72.imageshack.us/img72/9193/haruton.jpgHaruto Krishima (16 ans)

C'est le personnage principal du manga. Lors de sa 1ère année au lycée, il fera la connaissance de Eba Yuzuki, fille de l'ami de son père, qui vient emménager chez lui. Même si leur relation est tendue à son arrivée, celle-ci va se développer tout au long du manga. Il est amoureux de Kanzaki Nanami depuis la primaire. Il a une grande sœur, Aoi Kirishima, qui va à l'université de Tokyo et qui habite dans cette même ville. Ses meilleurs amis sont Yura Takeshi et Kaga Akari, qu'il connaît depuis la primaire. C'est une personne avec un grand sens des responsabilités, gentil et toujours présent pour aider ses camarades. C'est aussi un très bon cuisinier.

http://img96.imageshack.us/img96/1153/kiminoirumachiyusukieba.jpgYuzuki Eba (16 ans)
C'est une personne chaleureuse, qui a beaucoup de succès au lycée. C'est une personne très maladroite ce qui va faire de Haruto son ange gardien. Elle fait partie du club de Tennis avec Kaga Akari. Malgré son sourire, celle-ci garde un secret qui est à l'origine de son départ pour Tokyo. Elle a un demi-frère et une demi-sœur avec qui les relations sont compliquées. Elle se rapprochera très rapidement de Haruto, ainsi que de Nanami, Takeshi et Akari.

http://img203.imageshack.us/img203/7109/37355.jpgNanami Kanzaki (16 ans)
Elle est la sœur de Kanzaki Naruma, capitaine de l'équipe de baseball, qui la forcera à rejoindre son club en tant que manager. C'est la fille dont Haruto est amoureux depuis la primaire. C'est une personne gentille et appréciée par son entourage.

http://img51.imageshack.us/img51/5978/173677.jpgTakashi Yura (16 ans)
Il est le meilleur ami de Haruto. Ils se connaissent depuis la primaire. Il ne cesse de se disputer avec Akari pour de multiples raisons. Ses seuls centres d'intérêt sont les filles et pêcher le Ayu en été. Il est toujours malade en transport, ce qui lui vaut des remontrances de Akari.

http://img26.imageshack.us/img26/6599/346241akarihello.jpgAkari Kaga (16 ans)
Elle est la meilleure amie de Haruto et Takashi, et la rigolote du groupe. On apprend lors du manga qu'elle est amoureuse du frère de Kanzaki. Elle fait partie du club de Tennis avec Yuzuki.

http://img69.imageshack.us/img69/7783/rinhr.pngRin Eba (15 ans)
Elle est la petite soeur de Itsuki Eba et de Yuzuki mais elles ne sont pas liées par le sang. Le père de Yuzuki s'est remarié avec la mère de Rin et d'Itsuki. Elle vit à Tokyo.

http://img441.imageshack.us/img441/7226/173591.jpgAoi Kirishima (22 ans)
Elle est la grande soeur d'Haruto. Elle vit à Tokyo où elle suit des études pour devenir enseignante.

 

Bien évidemment il y a d'autres personnages, dont certains plus importants qui arriveront plus loin dans l'histoire, j'ai décidé de ne pas à en parler pour ne pas trop "spoiler" le manga car il est plus intéressant de découvrir soi-même ce qu'il s'y passe que de tout connaître à l'avance.

http://img338.imageshack.us/img338/6700/atown01.png

Images prises sur www.mangareader.net

A town where you live se passe dans le même univers que Suzuka, la précédente oeuvre de Kouji Seo. Trois années séparent l'histoire des deux manga. On retrouve d'ailleurs certains personnages de Suzuka, comme Honoka sur des affiches publicitaires. Sans parler qu'Aoi, la soeur d'Haruto vit dans la pension dont Ayano est propriétaire. D'ailleurs Yamato et Suzuka y habite toujours. En France, on en est au tome 9, c'est à dire au moment où Haruto a décidé de partir pour Tokyo et s'installe chez sa soeur.
De plus, toujours en rapport avec Suzuka, à la fin des tomes on a un "mini manga" de 4  petites cases sur 3-4 pages sur la vie de couple entre Yamato et Suzuka, ou avec d'autres personnages. C'est souvent à but humoristique et c'est toujours bien de savoir ce qui se passe après la fin d'un manga que l'on a lu.

Donc on pourrait presque dire que A town where you live est la "suite" dans le temps de Suzuka, avec des personnages principaux différents.

http://img703.imageshack.us/img703/3444/atown02.png

Images prises sur www.mangareader.net

L'histoire est assez classique avec une fille qui débarque à l'improviste. De plus celle-ci semble amoureuse du personnage principal, qui lui-même est secrètement amoureux d'une autre fille. Et de fil en aiguille il commence à aimer la fille qui vient de débarquer dans sa ville de campagne dans la préfecture d'Hiroshima. Ensuite ce personnage principal décidera de partir à Tokyo. De ce point de vue, Haruto est un clone de Yamato (Suzuka), mais ça s'arrête là au niveau des points communs.


Ensuite cette histoire est plutôt intéressante à suivre et à la fin de chaque tome, on a envie de connaître la suite. Même si la logique voudrait que Yuzuki et Haruto finissent ensemble à la fin du manga, rien n'est sûr, et le manga est toujours en cours au Japon.
Concernant les relations amoureuses, je les trouve mieux construites que dans Suzuka.
Les personnages ont une personnalité qui leur est propre et ils sont  pour la plupart attachants.

http://img694.imageshack.us/img694/7673/atown03.png

Images prises sur www.mangareader.net

Au niveau graphique, si vous avez aimé ceux de Suzuka, vous aimerez forcément ceux de ce manga. Kouji Seo nous gratifie de jolis dessins, même si on a beaucoup de ressemblance avec Suzuka, mais dans un sens c'est normal vu que c'est le même mangaka et que l'univers est le même.

Pour conclure, A town where you live a un scénario mieux structuré que celui de Suzuka. On retrouve la belle patte artistique de Kouji Seo dans cette "fausse suite" de Suzuka, avec des personnages intéressants et attachants qui évoluent dans une histoire qui se suit assez facilement et qui pour ma part, nous incite à vouloir en savoir plus en continuant la lecture de chaque tomes du manga.

 

Par ailleurs, il n'existe pas de série animé mais 2 OAV sont sortis en 2012, ils parlent de ce qui se passe après la fête du lycée et de la sortie scolaire à Tokyo (ce qui correspond à une partie des tomes 6 et 7 du manga).

 

http://img441.imageshack.us/img441/1310/at01.png

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 19:22

Hideout

http://img715.imageshack.us/img715/8149/hideoutx.jpg

Auteur : Masasumi Kakizaki (Green Blood, déssinateur sur Rainbow)

Type : Seinen

Genre : Horreur, Thriller, Aventure

Édition : 112 Shogakukan / 77 Ki-oon

Date de parution : 2010 112 / 2011 77

Volume paru : 1 (One shot)

Bande annonce Ki-oon (d'ailleurs elles sont souvent bien faites).

Synopsis : Les ténèbres d’une forêt plongée dans la nuit. Sous une pluie battante, un homme déterminé traque une victime terrifiée. La décision de Seiichi Kirishima est prise : ce soir, il va tuer sa femme.
Pourtant, un an plus tôt, c’était un homme heureux. Écrivain à succès, mari comblé et papa d’un jeune garçon… à l’époque, tout semble lui réussir. Mais ce bonheur sans faille n’est pas éternel. Le jour où son éditeur met fin à leur collaboration, les ténèbres s’immiscent dans la vie du jeune écrivain, vite criblé de dettes. Une terrifiante descente aux enfers commence, au fil des pages de ce qui pourrait bien être son dernier roman…


http://img526.imageshack.us/img526/5619/hideout02.png

C'est un manga que j'avais découvert par hasard dans un rayon manga. Je n'en avais jamais entendu parler avant et c'est la couverture qui m'avait intriguée. D'ailleurs celle-ci est vraiment réussie. J'ai feuilleté vite fait pour m'en faire une idée et je l'ai acheté. J’ajouterais que le début du manga est agrémenté par quelques pages en couleur.

 

Les dessins sont réalistes et bons. De plus le style noir et blanc caractéristique d'un manga colle parfaitement avec l'ambiance sinistre qui y règne. Les diverses expressions (peur, détresse, folie, etc.) des personnages sont bien retranscrites. Quelques pages sans dialogue où le visuel suffit à lui-même.

 

L'histoire est entrecoupée par les commentaires de Seiichi qui évoque son état d’esprit à chaque moment l’ayant amené à prendre une décision. On a plusieurs flash-back qui ponctuent l'histoire pour montrer des événements passés qui l'ont poussés à devenir ce qu'il est. On en apprend aussi sur sa femme qui n'est pas ce qu'elle parait être. Tout comme Seiichi, elle possède une part sombre en elle.
L'ambiance générale est sombre, elle se caractérise par le lieu principal, une grotte avec peu de lumière, parsemée de cadavres et autres choses terrifiantes dans laquelle tout danger peut survenir à cause d'un "monstre" qui y rode.
De plus cette grotte est un vrai labyrinthe dont il est facile d'y entrer, mais difficile d'y sortir.

La tension monte au fil des pages avec des événements innatendus..

 

En conclusion, ce manga qui intrigue de part sa couverture l'est aussi par son histoire qui nous plonge dans un univers sinistre et terrifiant, montrant la décadence d'un homme sombrant peu à peu dans la folie, le tout est visuellement captivant.

Par ailleurs l'avantage d'un One Shot c'est qu'il n'y a qu'un tome donc ça permet d'avoir une histoire complète sans devoir acquérir xxx tomes, et ce manga se lit assez vite.
Donc si vous le trouvez, je vous conseille de le lire.

 


Note pour les utilisateurs de smartphones: En mode mobile, overblog n'affiche pas les vidéos. Il faudra passer en mode classique ou revenir sur un ordi pour les visionner. Nous vous avons toutefois mis les liens de ces vidéos. :)

Repost 0
Published by Spike - dans Manga
commenter cet article

Présentation

  • : Yupki-Tokki
  • Yupki-Tokki
  • : Le monde asiatique vu par Chosta et Spike. Mangas, Gadgets, Styles de vie... Et plein d'autres choses !
  • Contact

Suivez nous !

Bouton Twitter

http://imageshack.us/a/img109/6956/76588481.png

 

 

Recherche

RSS

RSSFlux RSS des articles: 

http://yupki-tokki.over-blog.com/rss-articles.xml

 

RSSFlux RSS des commentaires: 

http://yupki-tokki.over-blog.com/rss-comments.xml

 


Archives